Bona Vista Biennale - Newfoundland Art Exhibition 2017

By submitting this form you are granting 2 Rooms Contemporary Art Projects permission to email you. You can unsubscribe via the link at the bottom of every email you receive from us. (See our Privacy Policy for details.)

En envoyant ce formulaire, vous autorisez 2 Rooms Contemporary Art Projects à vous transmettre des courriels. Vous pouvez vous désinscrire en cliquant sur le lien qui se trouve au bas de tous nos courriels. (Voir notre politique de confidentialité.)

info@bonavistabiennale.com
media@bonavistabiennale.com

2 rooms contemporary art project logoBonavista Biennale 2017 is a project of 2 Rooms Contemporary Art Projects in Duntara, NL

Biennale Bonavista 2017 est un projet de 2 Rooms Contemporary Art Projects à Duntara (TN)

www.2roomscontemporaryartprojects.com

INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-Vous Pour Recevoir l’Infolettre et Eblasts.

MÉDIAS 

Pour obtenir plus d’information ou une entrevue :
media@bonavistabiennale.com

FAQ

Qu’est-ce que la Biennale Bonavista?

La Biennale Bonavista 2017 – Art et conjonctures est une exposition à grande échelle d’art contemporain canadien qui se tient dans la péninsule de Bonavista, à Terre-Neuve. L’exposition présente les œuvres de 26 artistes en vue, terre-neuviens, canadiens et autochtones, à l’occasion du 150e anniversaire du Canada.

Pourquoi “biennale”?

“Biennale” désigne une manifestation artistique ou culturelle qui se déroule tous les deux ans. La première, et la plus célèbre, est la Biennale de Venise. De nombreuses autres biennales ont lieu dans le monde entier : Berlin, Montréal, Vancouver, Shanghai, Marrakech, Bucarest… La Biennale Bonavista présente sa première édition cette année. Les autres suivront tous les deux ans.

Quand a-t-elle lieu ?

La Biennale Bonavista 2017 – Art et conjonctures a lieu du 17 août au 17 septembre.

Où a-t-elle lieu ?

Art et conjonctures a lieu dans la péninsule de Bonavista, à Terre-Neuve-et-Labrador. La péninsule de Bonavista se situe à 200 km (sur la route Transcanadienne) au nord de St. John’s. L’exposition est disséminée dans 24 lieux différents le long d’une boucle de 50 km autour de la péninsule.

Comment faire le tour de la boucle ?

Les sites de l’exposition sont regroupés dans sept localités de la péninsule de Bonavista : Duntara, Bonavista, Elliston, Port Union, Catalina, Port Rexton et Trinity. La boucle va de King’s Cove à Trinity (Routes 235 et 230). Elle se fait dans les deux directions. Munis d’un guide-carte de l’exposition, les visiteurs font la boucle en voiture pour découvrir les œuvres dans des lieux comme une micro-brasserie, une poissonnerie abandonnée, une ancienne école, une usine de transformation du phoque, une plage et autres.

Qui sont les artistes?

Les artistes à l’affiche 2017 : Sara Angelucci, Omar Badrin, Catherine Blackburn, Marlene Creates, Barbara Daniell, Michael Flaherty, Will Gill, Doug Guildford, Pam Hall, John Hartman, Iris Häussler, Dil Hildebrand, Matthew Hollett, Frank Lapointe, Elizabeth McIntosh, Steve Payne, Barry Pottle, Ned Pratt, Reinhard Reitzenstein, Kelly Richardson, Laura St. Pierre & Jon Bath, Michael Snow, Peter Von Tiesenhausen, Scott Walden et Gayle Young.

Que présente l’exposition ?

L’exposition présente diverses formes d’art : peinture, photographie, sculptures et installations extérieures, textiles, performances, audiovisuel.

Qui a monté cette exposition ?

Cette exposition est l’œuvre de deux conservatrices.

Catherine Beaudette : artiste, conservatrice, éducatrice et organisatrice communautaire, Catherine participe depuis longtemps à des initiatives qui intègrent l’art à la sphère publique. Son champ d’action va de l’organisation d’expositions d’art indépendantes dans des espaces alternatifs à la création de la Loop Gallery, à Toronto. Elle est professeure agrégée à l‘Ontario College of Art and Design University et directrice-fondatrice de 2 Rooms Contemporary Art Projects, une galerie d’art contemporain sans but lucratif, un musée historique d’artefacts et une résidence d’artistes internationale à Duntara (TN). Elle vit à Duntara et à Toronto.

Patricia Grattan : pendant plus de 20 ans, elle a été directrice et conservatrice en chef de la Memorial University Art Gallery. Aujourd’hui conservatrice indépendante, écrivaine et consultante en art visuel à St-John’s (TN), elle collabore avec des entités comme le Ten Days on the Island Festival en Tasmanie, la Queen’s University à Belfast, la Collection McMichael d’art canadien et la Ville de St. John’s. Patricia est l’une des cinq conservateurs auteurs d’un livre sur l’art paysagiste autochtone et non autochtone canadien, publié en automne 2017 par Vision 1, à Vancouver. Elle a reçu la Médaille RCA de l’Académie royale des arts du Canada pour sa contribution aux arts visuels au Canada. Elle a aussi été intronisée au Arts Council Hall of Honour de Terre-Neuve-et-Labrador. Ces deux distinctions ont été décernées en 2012.

Qui est derrière la Biennale Bonavista ?

L’idée de la Biennale Bonavista a vu le jour dans un cercle d’amis qui souhaitaient organiser une manifestation artistique importante dans la péninsule de Bonavista. Pour la concrétiser, ils ont mis sur pied un comité organisateur bénévole chargé de trouver du financement et d’autres appuis et de jeter les bases de l’événement. La Biennale Bonavista est une initiative de 2 Rooms Contemporary Art Projects, une galerie d’art sans but lucratif, un musée et une résidence d’artistes à Duntara, dans la baie Bonavista. La biennale de cette année compte à la fois du personnel bénévole et contractuel.

Pourquoi avoir choisi la péninsule de Bonavista ?

Les personnes qui ont lancé la Biennale Bonavista résident toutes à temps plein à Terre-Neuve, la plupart dans la péninsule de Bonavista. Elles partagent une même volonté de mettre en valeur le potentiel de cette région. Elles croient qu’une grande exposition bisannuelle d’art d’envergure régionale, nationale et internationale peut donner un élan à cette région qui s’affirme déjà comme une destination touristique en vue. La Biennale Bonavista est une première à Terre-Neuve, unique dans les provinces de l’Atlantique à l’heure actuelle. C’est aussi un événement important dans le paysage culturel canadien. Les organisateurs souhaitent que la Biennale Bonavista devienne un élément de fierté pour la péninsule et la province ainsi qu’un lieu de rencontre de renommée internationale pour les artistes, les amateurs d’art, les touristes et les résidents.

Comment la Biennale Bonavista est-elle financée ?

La Biennale Bonavista 2017 est financée par le Conseil des arts du Canada (Fonds Nouveau chapitre), le Fonds Canada 150 du gouvernement canadien et aussi l’Agence de promotion économique du Canada atlantique, le gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador et ArstNL. Elle est aussi financée par une commandite principale du Fisher’s Loft à Port Rexton (TN), ainsi que par des contributions d’entreprises et de particuliers. Elle reçoit également un soutien important en nature de la part d’organismes patrimoniaux et culturels, d’entreprises, de groupes et de particuliers, notamment ceux qui lui prêtent les lieux d’exposition.