Avec son toit à pignon fortement incliné, ce bâtiment typique des maisons des commerçants de Trinity témoigne de l’architecture traditionnelle des villages portuaires du 19e siècle. Construite en 1881 par Richard Hiscock, un forgeron, la propriété comprenait un magasin (attaché à la maison), un hangar à bois, un cellier, une forge et une dépendance. Richard s’est noyé en 1893, en laissant sa femme Emma avec six jeunes enfants. Elle a repris le magasin, y a adjoint un bureau de poste et a loué une partie de la maison à une banque. Classés site historique provincial, la maison Hiscock et les deux bâtiments restants — le magasin et le cellier — ont été rachetés par la province en 1978. Remis dans l’état de 1910, la maison et le magasin sont devenus un musée local et une boutique d’artisanat. Un centre d’interprétation a été ajouté à la maison.